Qu'est ce que la terre sigillée ?

Le travail de la sigillée date du 4ème / 5ème siècle avant JC

Elle a été travaillée par les grecs, les étrusques, les gallo-romains…

Les sigillées gallo-romaines sont extrêmement brillantes

Les Grecs enfumaient beaucoup, les terres sensibles devenaient noires et les moins sensibles gardaient leurs couleurs et vitrifiaient.

Étymologie : Sigillum, sceau, poinçon avec lesquels les potiers signaient leurs pièces.

Définition : On l’appelle le vernis d’engobe car elle s’applique comme un engobe et produit l’effet d’un émail.

Alchimie : Elle est le résultat d’un mélange particulier de terre et d’eau.

Les particules fines de terre mélangées à l’eau sont appliquées sur les pièces.

Elles vitrifient à la cuisson.

Leur brillance peut parfois déjà se voir au séchage.

Elle révèle les particules de fer de la terre de base.

Étant donné que la sigillée est très liquide (comme de l’eau), on l’applique sur terre très sèche.